Home

un petit tour en ville. Un jour tu oublieras que tu y es né, mais pour longtemps encore c’est la ville qui s’abandonne sans comprendre qu’elle vieillit et que sa jeunesse la fuit. Un parfum de vieille bourgeoisie, qui sait, un semblant de paraître, paraître pour mieux cesser d’être.

Heureusement, D. Ferreira expose à la galerie Ephémère, à l’angle des rues Samonzet et Taylor du 30/11 au 30/12/2013 -un évènement!-. Ouf !

Pour poster un commentaire vous devez être un utilisateur identifié. (Se connecter à Wordpress)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s