Home

Certains y vont toutes les semaines, d’autres tous les trente ans. Comme toutes les villes belges où l’on pratique encore le français (la Wallonie de Liège et le Bruxelles francophone), le constat est rude de la décrépitude qui ronge ces endroits. D’un côté, à Bruxelles, les centres d’affaires et le Parlement européen, de l’autre la partie historique flamboyante noyée dans le tourisme. Et tout autour, c’est-à-dire partout, une drôle d’ambiance pas très amusante; mais les arpenteurs reviendront là-dessus (c’est encore trop chaud).

-par AK Pô et S@tie

06/11/2014

Ptcq

Publicités

Pour poster un commentaire vous devez être un utilisateur identifié. (Se connecter à Wordpress)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s