Home

Il était une fois une ville qui naquit dans un chou. Le chou était minuscule et, rapidement, la ville l’écrasa.  Du chou natif, de grosses bites ithyphalles s’érigèrent, de magnifiques immeubles vêtus de verre opaque, pendant qu’aux abords des lieux historiques, classés à l’UNESCO, s’implantait un monde parallèle, dont on sait qu’il ne croisera l’autre qu’à l’infini, entre Rosetta et Philaé, pour les optimistes. Se balader dans cette ville c’est quelque part appréhender l’Europe actuelle : un grand constat d’échec. Mais les arpenteurs ne sont pas spécialistes, ce qui est rassurant pour les choux, y compris les pommés.(pour  les Duduches, dit aussi « chou cabus »)

http://www.youtube.com/watch?v=oHiy2OWQvPY

AK Pô et s@tie

15 11 2014

Ptcq

Publicités

Pour poster un commentaire vous devez être un utilisateur identifié. (Se connecter à Wordpress)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s